vendredi 2 mai 2008

Vous aussi, venez en aide aux "oubliés du Vietnam" : 1 personne = 1 euro

C'est au cours d'une visite de 3 semaines en terre Vietnamienne
que notre coeur s'est vu grandir...

Au delà de la découverte de lieux et de saveurs nouvelles,
c'est en nous rendant à Pleiku
pour porter les fruits d'une opération "Bol de Riz"
de l'école maternelle et primaire "Saint Christophe", à Lorient
et le don de la Société "Bois & Chiffons" toujours à Lorient
que cela s'est produit..... Merci à vous !!

Nous souhaitions répondre à l'appel de Soeur Thérésita.
Les montagnards sont "les oubliés du Vietnam", nous dit-elle.
Effectivement, ils ont bien besoin de nous....

Vous comprendrez vous aussi au regard de ces quelques images....
Laissez-vous guider au fil de la lecture.....
Vos commentaires seront les bienvenus.

2 commentaires:

Hirios a dit…

Bravo a la Famille Schuten ,

Merci de realiser l'Action
UNE PERSONNE = UN EURO

Les Soeurs et enfants du
Foyer Saint Paul

Au nom de la Communaute ,
Sr.Theresita

Soeur Theresita a dit…

Bravo a la Famille Schuten ,

Merci de realiser l'Action
UNE PERSONNE = UN EURO

Les Soeurs et enfants du
Foyer Saint Paul

Au nom de la Communaute ,
Sr.Theresita

Notre voyage (23 mars - 13 avril 2008)

Nous souhaitons accompagner Soeur Thérésita et partager avec elle le trajet qu'elle empreinte tous les 15 jours pour apporter essentiellement des denrées alimentaires à Pleiku.

Pleiku est une ville "étudiante" à 1 heure, en voiture, du village de montagnards le plus proche. La vitesse est limitée à 50 km/h, on atteind d'ailleurs difficilement cette allure du fait des infrastructures très ébranlées...

Nous quittons donc Ho Chi Minh Ville pour Pleiku.

Après 13 heures de route nous découvrons le Centre d'Accueil des Soeurs de Saint Paul de Chartres.

Il y a là 27 soeurs qui veillent sur les enfants et leur offrent un avenir meilleur grâce aux dons des bienfaiteurs....

Le plus petit a 21 mois et le plus âgé 20 ans. On y rencontre orphelins, handicapés et montagnards issus de minorités ethniques confrontés entre autre à la pauvreté...

Les familles de bon nombre de ces enfants montagnards ont souffert de la lèpre.

Nos merveilleuses sœurs ont là encore su faire agir les cœurs, avec l'aide de l'Association Raoul-Follereau, elles les soignent. Elles continuent à veiller sur eux, leur distribuent de la nourriture par le biais de moines Bouddhistes...